Les 5 sens (et plus ?) chez le chat

Les fêtes de fin d’année sont passées. 2017 est derrière nous. Nous vous souhaitons tout le meilleur pour cette nouvelle année 2018.

Afin de commencer celle-ci, quoi de mieux que d’en apprendre plus sur les sens chez notre plus grand ami, le chat ?

Vous remarquerez que le titre laisse penser que le chat a plus de sens que l’homme. C’est en effet le cas : le chat possède en tout 7 sens là où l’homme se contente d’en avoir 5.
Détaillons ces sens chez le chat et présentons surtout les deux que le félidé détient en plus par rapport à nous.

Certains sens étant plus développés que d’autres, ils seront classés dans un ordre décroissant, du plus développé au moins développé, pour une meilleure vision.

L’ouïe

L’ouïe est le sens le plus développé du chat. Il a l’une des plus fines du règne animal. À titre de comparaison, le chat perçoit des sons jusqu’à une fréquence de 60.000 Hz quand l’homme arrive péniblement à 20.000 Hz. Il est ainsi capable de reconnaître une large gamme de sons de très faible intensité, atteignant sans aucune difficulté les ultrasons.
Les oreilles du chat ont également la capacité de bouger indépendamment l’une de l’autre grâce à pas moins de 32 muscles chacune. Il peut donc capter les ondes sonores provenant des plusieurs sources et les rediriger vers le tympan en plus des les amplifier grâce à un effet de résonance quand elles passent par le conduit auditif externe. Ces ondes sonores font vibrer le tympan qui transmet l’impulsion à l’étrier, à l’enclume et au marteau. Ces derniers vont alors véhiculer cette impulsion par l’oreille moyenne vers l’oreille interne, directement reliée au nerf du vestibule et de la cochlée.

ear-cancer-cats

Pavillons auriculaires du chat

La vue

La vue du chat est excellente. Ayant déjà rédigé un paragraphe sur l’œil du chat, je me permets de le replacer ici.
Il se repère très bien à très faible luminosité grâce à ses pupilles qui se dilatent au maximum pour exploiter la lumière existante. De plus, leur rétine est ultra sensible et réagit à la moindre lueur. En outre, le chat possède plus de bâtonnets (qui servent à la vision nocturne) pour chaque cône (qui permettent de voir la vie en couleurs) que l’être humain. Enfin, le petit félidé possède une membrane réfléchissante (appelée tapis choroïdien ou tapetum lucidum) au fond de l’œil (qui n’a jamais vu les yeux d’un chat briller dans la nuit ?) qui lui permet de capter encore plus de lumière.
Le champ de vision d’un chat est plus large que celui de l’homme (260° contre 220°), ce qui lui permet de suivre une proie en mouvement de manière distincte. Cependant, il peut ne pas remarquer une proie immobile.

oeil-chat

Œil du chat à haute luminosité 

L’odorat

L’odorat n’est classé qu’à la troisième place, mais il est le meilleur moyen de communication du chat. Il lui est indispensable pour communiquer avec ses semblables mais il sélectionne également les odeurs et distingue les mélanges chimiques les plus complexes.
Les odeurs sont perçues 50 à 70 fois plus efficacement par le chat que par l’homme. La truffe est riche en glandes spéciales (les glandes de Bowman). Celles-ci s’activent et produisent des sécrétions uniquement en cas de nécessité. Ceci explique pourquoi la truffe du chat est parfois sèche et parfois humide. Il ne s’agit pas d’un indicateur de bonne santé mais bien de l’intérêt olfactif du chat par rapport à son environnement actuel.

truffe-de-chat-paysage

Truffe du chat

Le goût

Le chat est doté de cellules du goût dans la bouche et sur la langue, comme tous les mammifères. Cela lui permet de différencier 4 saveurs : l’acide, l’amer, le salé et le doux.
L’acide est certainement le goût le plus apprécié par nos petits félidés. Ils perçoivent très nettement l’amertume, ce qui leur permet d’éviter d’avaler des substances toxiques, très souvent amères. Le salé stimule leur consommation d’aliments et surtout d’eau. Enfin, on préfère parler de doux et non de sucre car, comme nous l’avons déjà vu, le chat ne perçoit pas ou très très peu le goût sucré. Cela ne l’empêche cependant pas de le différencier des autres.

pourquoi-chats-langue-rapeuse-560x390

Langue du chat avec ses papilles filiformes

L’organe de Jacobson

Il s’agit d’un sens que peu de gens connaissent chez le chat, dont les chiens et les chevaux sont également dotés. L’organe de Jacobson est situé sur sur la voûte du palais. Le chat l’utilise en retroussant ses babines (voir photo) pour créer la réaction de Flehmen. Pour simplifier, on peut dire que le chat « avale » les odeurs grâce à de petits conduits situés derrière les incisives jusque deux sacs remplis de fluide dans les cavités nasales chargées de concentrer les odeurs. Cela lui permet de mieux les analyser.

chatpristi-flehmen-akisama-harada

Réaction de Flehmen

Le toucher

Le toucher est un sens développé également chez le chat. Il a de nombreux récepteurs tactiles. Parmi eux, on distingue les vibrisses et les coussinets.
Les vibrisses sont de longs poils différents des autres et parcourus de nerfs (si si, vous voyez très bien lesquels !). Ils sont situés sur la truffe, les joues, le menton, les sourcils et la partie supérieure des carpes. Ces poils lui permettent de sentir et de s’orienter dans le monde qui l’entoure.
Les coussinets jouent aussi un rôle essentiel dans le toucher du chat. Ils sont munis de récepteurs mécaniques qui lui permettent de ressentir jusqu’au plus petites vibrations. Il les utilise notamment lors de la chasse ou lorsqu’il joue et manipule.

L’équilibre

Le chat a un sens de l’équilibre particulièrement puissant. Il suffit de le voir sur des surfaces très étroites, sur lesquelles il peut se balader sans peine. On appelle cela la proprioception. Votre petite boule de poils a une perception absolue et constante (bien qu’inconsciente) du positionnement de sa tête dans l’espace.
L’équilibre est obtenu par la combinaison de la structure interne de l’oreille (système vestibulaire) et par des informations envoyées au cerveau par les mécanorécepteurs des tendons et des muscles. Il est donc toujours prêt à corriger le mouvement pour garder son équilibre, sauf en cas de sommeil profond.

chat308261_523528117661724_253327709_n

Les chats en équilibre, même quand ils dorment

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s